facebook pixel

  • VISIT US
    33 winner street, London

Les erreurs à éviter lorsqu’on entreprend des travaux de rénovation énergétique

rénovation énergétique
Entreprendre des travaux de rénovation énergétique présente de nombreux avantages comme par exemple économiser sur la facture d’énergie, avoir un cadre de vie plus sain, et surtout, augmenter la valeur du bien avant de le revendre. Cependant, une enquête réalisée cette année par l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (Ademe) montre que 75% des travaux réalisés sont inefficaces. Voici donc les erreurs à connaître et à éviter !
Erreur n°1 : Entreprendre des travaux de rénovation énergétique sans avoir mesuré votre consommation 
Avant d’entreprendre quoi que ce soit, il faudra mettre en place quelques actions simples d’économie d’énergie comme :
- installer des ampoules basse consommation,
- installer des multiprises à interrupteur,
- installer des rideaux devant vos fenêtres et mettre des boudins en bas de vos portes d’entrée et de garage.

Il faudra ensuite faire le bilan énergétique de votre bien et cela passe notamment par la réalisation de diagnostics qui vous permettront de mesurer votre consommation et définir les travaux à entreprendre. 
Erreur n°2 : 10 000€ de travaux, ce n’est pas suffisant ! 
Il n’y a pas de “petits” travaux de rénovation énergétique si vous souhaitez allier rentabilité et performance. Les ménages qui investissent en moyenne 9 700€ dans leurs travaux ne peuvent pas s’attendre à un changement de classe énergétique alors qu’il faut dépenser en moyenne 25 900€ pour faire un saut de deux classes énergétiques et donc augmenter réellement la valeur d’un bien.

Votre besoin définit donc votre budget :
- petit budget s’il s’agit seulement de confort - entre 5000 et 15000€
- gros budget s’il s’agit d’une réelle amélioration du bien sur le long terme, + de 15000€
rénovation énergétique
Erreur n°3 : 75% des travaux sont inefficaces et la ventilation est mise de côté à tort
Une seule action ne peut pas révolutionner la consommation d’énergie de votre bien. Donc si vous remplacez simplement votre chaudière ou si vous remplacez uniquement vos fenêtres, l’action ne sera qu’à moitié efficace. Seulement 33% des travaux de toiture/combles et seulement 16% des travaux de fenêtres/ murs sont performants.

Forcez-vous à avoir une vision globale qui puisse inclure le remplacement de matériel défectueux, l’isolation, la ventilation et enfin l’aération. Il faut absolument insister sur ces deux derniers points, qui sont oubliés 90% du temps. Un bien où l’air n’est pas renouvelé se dégrade plus rapidement, notamment dans des pièces comme la cuisine et la salle de bain où l’effet est très visible (peintures, murs…). 
Erreur n°4 : Restaurer un bien ancien sans l’aide d’un architecte
Les compétences d’un architecte ne se limitent pas à fournir un permis de construire. Il pourra notamment :
- identifier les forces et faiblesses de votre bien pour prioriser les travaux,
- orchestrer les travaux
- vérifier la qualité du travail fourni par les artisans,
- conseiller des artisans compétents avec lesquels il a l’habitude de travailler.
Ne faites donc pas l’impasse sur sa participation. 
Notez tout de même que dans le cas d’une revente, les travaux de rénovation énergétique ne sont pas toujours une solution pour augmenter la valeur de votre bien. Il vaudra peut-être mieux déduire le prix des travaux dans votre prix de vente.

Vous avez des doutes sur votre projet ? Notre équipe vous accompagne pour le vendre ! Nous ferons tout pour vous permettre de vendre au meilleur prix et dans les meilleures conditions. N’attendez plus et contactez-nous !