facebook pixel

  • VISIT US
    33 winner street, London

Les 5 chiffres clés d’une transaction immobilière

transaction immobilière
Vous souhaitez acheter ou vendre un bien immobilier ? Avant de vous lancer dans la grande aventure d’une transaction immobilière, prenez en compte ces 5 chiffres clés qui seront absolument déterminants au cours de la transaction !
#1 La surface en m²
Nécessaire au cours d’une transaction immobilière à la fois pour l’estimation de votre bien et pour la réalisation de votre annonce immobilière, la surface en mètres carrés ne se calcule pas de la même façon qu’il s’agisse d’un appartement ou d’une maison.

Pour un appartement on parle de surface loi Carrez et cela nécessite un certificat loi Carrez délivré par un diagnostiqueur professionnel. La surface en m² “officielle” sera le nombre de m² avec une hauteur de plafond définie par la loi.
La loi Carrez ne s’applique qu’aux biens qui sont en copropriété donc principalement les appartements. Pour une maison individuelle, on parle plutôt de nombre de pièces pour la “surface habitable”.

La surface hors loi Carrez et les pièces non habitables sont pondérées au prix au m² grâce à un coefficient. Les coefficients appliqués varient selon l’exploitation qu’on peut faire de la surface en question (placards, combles…).

C’est en partie grâce au prix au mètre carré qu’on fixe le prix de vente de votre bien donc il convient donc de ne pas se tromper. Dans le doute, faites appel à un professionnel qui prendra les mesures pour vous. 
#2 Le prix au m²
Essentiel pour fixer le prix de votre bien immobilier en amont de la vente, le prix au mètre carré peut être différent à une rue près. Il est déterminé selon l’ensemble des derniers biens vendus et donc, par conséquent, il évolue constamment.

Si votre quartier prend de la valeur, c’est-à-dire que des éléments extérieurs (construction d’un centre commercial, d’un centre culturel…) permettent à d’autres propriétaires de vendre leur bien plus cher que leur valeur d’achat, cela fera augmenter le prix au mètre carré. C’est donc toujours dans l’intérêt des investisseurs d’acheter dans des quartiers en développement ! 
#3 L’année de construction du bien
L’année de construction a deux utilités :

Elle permet aux acheteurs de se situer, savoir s’ils veulent un logement récent ou ancien par exemple.

Elle permet, aussi et surtout, de déterminer le besoin en diagnostics. En effet, si le bien a été construit avant 1949, il faudra un diagnostic concernant la présence de Plomb et si le bien a été construit avant 1997, il en faudra un concernant la présence d’Amiante. 
#4 Le montant des honoraires de l’agence immobilière
Déterminant pour le déroulement de la transaction immobilière, le montant des honoraires influence directement votre prix de vente affiché et votre prix net vendeur !

Plus les honoraires sont élevés, plus votre prix affiché sera élevé et moins vous trouverez d’acheteurs. En revanche, plus les honoraires sont faibles, plus vous pourrez afficher un prix attractif, plus vous aurez d’acheteurs et plus vite vous vendrez.
#5 Le montant des honoraires du notaire
En tant qu’acheteur, vous devez savoir qu’il faudra régler en moyenne 8% du prix de la vente en plus au notaire pour un logement ancien et 3% pour un logement neuf. Ces honoraires ne sont pas compris dans le prix de vente final et sont généralement réglés grâce à l’apport. Prévoyez donc cette somme dans votre plan de financement ! 
Gardez bien ces 5 chiffres en tête tout au long de votre vente et vous serez sûr d’assurer le bon déroulement de votre transaction immobilière ! En tous les cas, notre équipe vous accompagne de A à Z et vous fait bénéficier des conseils de vrais experts immobiliers pour seulement 2 000€ fixe quelle que soit à valeur de votre bien et uniquement en cas de vente. Contactez-nous vite !