facebook pixel

  • VISIT US
    33 winner street, London

Votre acheteur est primo-accédant, comment le rassurer ?

primo-accédant
Lors de la vente de votre bien, vous serez amené, notamment par le biais des visites, à rencontrer de nombreux acheteurs aux profils très différents. Le cas du primo-accédant est un peu particulier car, souvent jeune et inexpérimenté, il aura besoin d’être rassuré. Voici quelques clés qui vous permettront de mettre à l’aise votre acheteur primo-accédant. 
Les primo-accédants: qui sont-ils ? 
Un primo-accédant est une personne qui :
- réalise un premier achat immobilier,
- ou qui n'a pas été propriétaire de sa résidence principale durant les deux dernières années.
La part des primo-accédants en 2018 
Les jeunes générations (nées entre 1980 et 2000) sont largement représentées puisqu’elles représentent 40% des futurs acheteurs en 2018 selon l’étude de l’Observatoire du Moral Immobilier de Logic-Immo.

Cela signifie qu’en tant que vendeur vous allez principalement devoir vous adresser à des jeunes qui n’ont aucune expérience d’un achat aussi important. Vous aurez donc affaire à des personnes déterminées à acheter car elles souhaitent devenir propriétaires mais extrêmement prudentes ! 
Les préoccupations des primo-accédants 
Elles sont nombreuses ces préoccupations qui peuvent faire tomber à l’eau votre vente !
En voici quelques-unes et de quoi les résoudre, toujours en douceur :

Faut-il mieux acheter ce bien là ou ce bien là ?
Pour deux biens équivalents, à des prix similaires, dans des quartiers proches, votre acheteur primo-accédant sera très indécis.
Un conseil, ne survendez pas votre bien, vous risqueriez de lui faire peur. Laissez-lui de l’espace et la confiance que vous saurez lui accorder finira de le convaincre.

Est-ce que j’ai toutes les clés en main pour acheter ?
La peur du vice caché est tout à fait compréhensible pour quelqu’un qui n’a jamais acheté de bien immobilier. Donnez-lui toutes les informations avec des preuves palpables. Un dossier complet sur le bien sera donc apprécié contenant les diagnostics techniques évidemment mais aussi les factures et les avis d’impôts.

Est-ce que je suis sur que je n’ai rien raté lors de mes 4 dernières visites ?
Visiter, revisiter et visiter encore pour être sur...il vous faudra être patient ! Surtout que votre acheteur primo-accédant reviendra visiter avec ses parents, ses amis qui s’y connaissent, un entrepreneur… afin d’avoir le plus d’avis possible !

Mais comment j’aménage le salon ?
Premier achat = premier bien et donc votre primo-accédant ne saura pas forcément comment l’aménager. Essayez de l’orienter dans sa réflexion en lui posant les bonnes questions (d’affect) : vous vous sentez bien ici ? Comment installerez-vous les pièces ? Il pourra ainsi se projeter plus facilement.

Et si mon offre était acceptée et que je regrette ?
C’est souvent la plus grande peur des acheteurs et celle qui les empêche de faire leur première offre. Il faudra donc le rassurer sur les conséquences de son engagement et lui rappeler qu’il dispose d’un délai pour se rétracter après la signature du compromis. Si l’acheteur sent trop de pression, il n’osera pas se lancer. 
Vous avez besoin de conseils face à un acheteur ? Notre équipe vous accompagne de A à Z et vous conseille jusqu’à la signature définitive. Vous avez un projet de vente ? N’hésitez plus et contactez-nous !