facebook pixel

  • VISIT US
    33 winner street, London

Doit-on vendre son bien immobilier avant d’acheter ?

vendre son bien immobilier
Cette question est très délicate pour les propriétaires : faut-il vendre son bien immobilier en premier ? Acheter d’abord ? Quels sont les avantages et les risques de ces options et comment s’organiser ? Faisons le point ! 
Vendre en premier : le risque de se retrouver sans toit
Vendre votre bien en premier vous sécurise surtout en terme de budget car en ayant vendu votre bien, vous connaîtrez exactement le budget dont vous disposez pour acheter ensuite. En connaissant votre apport, vos recherches seront plus efficaces car vous saurez exactement quoi chercher. Cela vous permettra aussi de mieux négocier votre prochain achat car votre plan de financement ne sera pas hypothétique. 
 
De plus, vous éviterez de vous retrouver avec deux biens sur les bras, doubles charges et double gestion. 
 
En revanche, si vous ne trouvez pas de bien à temps et que vous ne pouvez pas négocier votre date de “départ” avec l’acheteur, vous serez obligé de trouver une solution de repli. Il faudra donc trouver un logement temporaire, chez un membre de votre famille ou une location ainsi qu'un lieu pour stocker votre mobilier (ce qui sous-entend deux déménagements et des semaines à vivre dans les cartons). 

Mais cette situation peut être évitée en ayant recours à une vente longue. Il s’agit d’une vente où la durée entre la signature du compromis et la signature de l’acte authentique est rallongée. Par rapport à un délai de trois mois (en moyenne), vous pourrez aller jusqu’à six mois. De quoi avoir le temps de trouver votre futur logement ! La principale difficulté de cette vente est de trouver l’acheteur qui acceptera cette vente longue. Elle est par exemple plus facilement envisageable avec des primo accédants. 
Acheter en premier : le risque du prêt relais
Acheter son nouveau bien avant de vendre le précédent regroupe de nombreux avantages. Vous aurez la certitude d’avoir un toit lorsque vous vendrez et vous pourrez déménager avant même la mise en vente du logement que vous quittez. En ayant cette sécurité, vous subirez moins de stress pour votre recherche, serez moins pressé de trouver un logement et donc vous aurez le temps d’avoir un réel coup de coeur !

Mais attention car lorsque vous achetez avant de vendre, vous aurez sans doute à souscrire à un prêt relais. Il s’agit d’un capital qui sera remboursé dès que votre bien sera vendu ou au terme du contrat de prêt (si vous n’avez pas vendu d’ici là). Le contrat pouvant aller jusqu’à 2 ans. Ce capital remplace l’apport qui aurait dû être constitué grâce à la vente de votre bien. Le montant du capital s’élève entre 50 et 80% du montant estimé du bien que vous avez à vendre.

Vous allez monter votre plan de financement en ne connaissant pas avec certitude le montant que vous pourrez retirer de la vente de votre logement. Il faut donc l'évaluer au plus juste et ne surtout pas le surestimer, pour ne pas investir plus que vous ne le pouvez !

Il vous faudra de tout de même payer des intérêts qui s’élèveront, selon les banques, entre 1,5% et 5% et qui seront à payer mensuellement, trimestriellement ou, dans certains cas, au moment du remboursement du capital donc à la fin du prêt.

Vous signerez pour une date théorique de remboursement mais dans la plupart des cas, le capital est remboursé au moment de la vente du bien. En revanche, si vous n’arrivez pas à vendre votre bien avant la fin du prêt, il faudra négocier avec votre banque pour prolonger le prêt, faire racheter votre crédit par une autre banque ou encore revoir le prix de vente de votre bien à la baisse.
La meilleure solution : chercher, vendre, puis acheter !
C’est la solution la plus sage. Au niveau de l’organisation par contre, c’est un peu plus compliqué à gérer. Dans l’idéal, il faudra commencer par votre recherche, afin d’affiner vos choix et de visiter quelques biens. Lorsque vous saurez davantage ce que vous souhaitez, il faudra mettre en vente votre bien. Ayez donc un timing précis pour éviter les déconvenues au maximum !  
Notre équipe accompagne de nombreux clients dans cette phase complexe et les aide à réussir leurs transitions ! Marton vous accompagne de A à Z, pour seulement 2 000€ fixe, quelle que soit la valeur de votre bien et uniquement en cas de succès.