facebook pixel

  • VISIT US
    33 winner street, London

Faire visiter un appartement : les 5 erreurs à éviter

Faire visiter un appartement par le propriétaire nous semble une évidence. D’une part car les acheteurs potentiels n’ont aucun intérêt à visiter avec l’aide d’un agent : la plupart du temps, ils sont forcés d’attendre un complément d’information qui ne viendra que quelques jours plus tard. D’autre part car nous savons qu’une rencontre directe entre l’acheteur et le vendeur est bénéfique pour créer la relation entre le bien et l’acquéreur. Un achat immobilier est un achat affectif.

L’idée est simple et attirante. Mais il existe quelque petits pièges qu’il convient d’éviter. Laissez nous vous lister les erreurs les plus répandues, ainsi que les petits trucs qui permettent de les éviter, voire de les soigner.
Mauvais contact avant même la visite
Vous reportez trois fois la visite pour empêchement ou l’annulez carrément ? Cela ne mettra pas votre acheteurs dans de bonnes conditions dès le départ, peut-être même qu’il ne viendra pas du tout. Donc pensez à prendre rendez-vous des jours où vous êtes certain d’être disponible et d’avoir eu le temps de ranger avant.
Une maison ou un appartement mal rangé
Il n’est pas concevable de faire visiter un appartement sale et/ou en bazar. Il sera impératif de vous réserver du temps pour ranger et nettoyer. Ne vous inquiétez pas, il existe des astuces pour valoriser votre bien ! En cas d’extrême impossibilité, vous pourrez faire appel à un professionnel. Si ce n’est pas fait, votre bien aura l’air plus sombre et petit. Cela pourra également laisser penser à l’acheteur que le bien est en mauvais état. Bref, un appartement peu soigné fait fuir les offres. 
La visite pas du tout organisée
Entrer par le garage, faire trois fois le tour du bien de façon arbitraire, commencer une explication sur le réseau électrique et passer aux rénovations sans terminer...votre visiteur risque de s’y perdre !

Encore une fois, votre meilleur allié est l'organisation ! Préparez vous une fiche avec les étapes de votre visite, les points essentiels à aborder. Cela permettra aussi à votre acheteur de prendre des notes cohérentes et de poser ses questions au fur et à mesure puis d’aller revoir certaines pièces s’il le demande.
Pire encore : la visite bâclée
Vous avez programmé une visite mais vous rentrez tout juste du travail, vous avez vos enfants à gérer, votre dîner à préparer, quelque chose d’urgent à faire et, par conséquent, vous faites la visite en 5 minutes et demandez de vous envoyer les questions par e-mail. NON !

Vous devez prendre le temps pour chaque visiteur, les choses urgentes devront attendre une demi heure de plus (sauf cas extrême d’imprévu évidemment). Il faut compter en moyenne une demi-heure à une heure par visite en comptant les questions que l’acheteur peut vous poser. Ne faites pas durer inutilement mais profitez de l’échange afin que la personne se sente à l’aise. 

Vous êtes réputé pour être trop bavard ? Il faut vous taire. Soyez chaleureux, ça oui ! Instaurer un climat de bien être et de calme. Mais surtout dites en le moins possible lors de la visite du bien. Car l’acheteur a besoin de s’imaginer et de se projeter, et cela n’est possible que dans le silence.
Si vous parlez en permanence, l’acquéreur sera concentré sur vos propos alors qu’il doit découvrir un bien immobilier, avec ses sens !
C’était pas le jour !
Vous êtes sans doute une personne adorable en bonne compagnie mais pas aujourd’hui. Car aujourd’hui, c’est une mauvaise journée. Vous avez loupé votre RER, il y a eu des bouchons, vous avez renversé votre café, vous avez envoyé un mail à votre directeur sans la pièce jointe, vous avez raté un contrat capital, votre secrétaire est malade, votre enfant à la gastro...bref ! Les problèmes n’en finissent pas et pour finir, votre visiteur est en retard d’une demi heure et décale votre planning ultra ric-rac de la soirée.

Néanmoins, vous devrez prendre sur vous et être aussi aimable et chaleureux que si vous aviez eu la meilleure journée du monde. Vous pourrez commencer par dire que votre journée était fatigante mais que votre visiteur est un vrai rayon de soleil ! Si la personne est aussi grognon que vous, cela fera mouche sans aucun doute !

N’oubliez pas de sourire, vous pourrez hurler dans votre oreiller et vous affaler dans votre canapé quand l’acheteur sera repartis ravis, conquis et prêt à faire une offre. Votre ultime effort portera ses fruits !
Consultez notre article sur les 4 clés pour réussir votre vente.

Lorsque vous vendez votre bien avec Marton, vous bénéficiez de nombreux guides pour faire visiter un appartement et outils pour préparer et gérer vos visites. Vous pourrez donc consulter l’intégralité de nos conseils pour faire de vos visites un succès !